(33) L’IA au service de la santé des femmes

Dans un documentaire d’Arte, appelé « la santé des femmes – de l’ignorance à la reconnaissance », on apprend qu’une femme sur trois meurt d’une maladie cardiovasculaire; 1ère cause de mortalité prématurée chez les femmes. On découvre également que dans l’évolution de la médecine, les femmes ont longtemps été considérées comme un modèle réduit des hommes.

Pour pallier ce biais de représentation des symptômes des maladies chez les femmes, Claire Mounier VEHIER, lance en 2013 le parcours de soins coordonné « coeur artères femmes au CHU de Lille. Ce dernier propose un bilan pluridisciplinaire des facteurs de risque et intégration du statut hormonal, tout en veillant à l’éducation thérapeutique, nécessaire à la prévention.

En attendant d’acquérir suffisamment de données, les bases des données utilisées pour entrainer des algorithmes d’IA SONT nécessairement biaisés. Dans cet épisode, nous allons évoquer les biais de représentation de la santé des femmes et comment utiliser les IA pour limiter l’impact de ces biais dans la médecine. Et pourquoi pas, comment utiliser l’IA pour identifier des biais cachés.

À propos de l’invité

Olivier Humbert est professeur associé en médecine nucléaire et biophysique. Ses travaux de recherche sont menés au sein du département d’imagerie du Centre Antoine Lacassagne et du laboratoire TIRO. Depuis octobre 2019, il est titulaire d’une chaire au sein du nouvel Institut 3IA Côte d’Azur, focalisant ses recherches sur l’IA appliquée en santé (imagerie clinique) et est à l’origine d’un Diplôme Universitaire d’IA en santé pour former les médecins aux enjeux de l’IA.

Notes de l’épisode

Quelques articles sur le DU IA en Santé

Lien vers le reportage Arte intitulé La santé des femmes – De l’ignorance à la reconnaissance

La santé des femmes – De l’ignorance à la reconnaissance par Arte

Quelques article sur l’association Agir pour le coeur des femmes

Retrouvez nous sur Facebook, Twitter ou LinkedIn pour continuer la discussion.

Si vous avez envie d’en savoir plus sur les applications intelligentes, abonnez vous à ce podcast sur Apple Podcasts, Google Podcasts ou sur votre plateforme d’écoute habituelle. Laissez-nous votre avis, c’est le meilleur moyen de nous soutenir et que d’autres personnes le découvrent plus facilement.

N’hésitez pas à partager ce podcast avec votre entourage, on y gagne tous à avoir des clés de compréhension sur les applications intelligentes qui font de plus en partie de notre quotidien sans qu’on ne s’en rende toujours compte.

Pour participer au podcast, nous suggérer des intervenants ou nous poser des questions, vous pouvez utiliser notre formulaire de contact

(32) Pour des IA avec moins de biais du genre

On constate qu’il y en a de plus en plus de femmes dans la littérature. Pourtant cela n’a pas toujours été le cas, notamment au XVIIIe siècle. Peut-être avez-vous entendu parler de Mme de Sévigné puisqu’un film retraçant sa vie est sorti en 2023.

Mais l’écriture n’est pas qu’une affaire de littérature. C’est avant tout un outil de communication, notamment de recrutement. Les fiches de poste sont des outils nécessaires pour attirer différents profils. Le constat reste néanmoins dramatique pour le secteur du numérique. Sur 57 % des diplômés d’études supérieures sont des femmes, seules 25 % d’entre elles ont un diplôme dans le numérique et 13 % travaillent effectivement dans le secteur du numérique. Est-ce qu’une écriture plus inclusive, une formulation plus neutre pourrait changer les candidature ?

À propos de l’invité

Daphné MARNAT est co-fondatrice d’Unbias IA Anthropologue des innovations par formation, elles a développé une expertise pluridisciplinaire en sciences sociales et IA. Elle partage avec nous son regard sur le rôle de l’IA dans l’identification de biais de genre dans les textes.

Notes de l’épisode

  • Pour en savoir plus sur la société « Unbias », c’est par ici.
  • Une Vidéo de Daphne sur le thème « L’IA est-elle sexiste » est disponible ici

Retrouvez nous sur Facebook, Twitter ou LinkedIn pour continuer la discussion.

Si vous avez envie d’en savoir plus sur les applications intelligentes, abonnez vous à ce podcast sur Apple Podcasts, Google Podcasts ou sur votre plateforme d’écoute habituelle. Laissez-nous votre avis, c’est le meilleur moyen de nous soutenir et que d’autres personnes le découvrent plus facilement.

N’hésitez pas à partager ce podcast avec votre entourage, on y gagne tous à avoir des clés de compréhension sur les applications intelligentes qui font de plus en partie de notre quotidien sans qu’on ne s’en rende toujours compte.

Pour participer au podcast, nous suggérer des intervenants ou nous poser des questions, vous pouvez utiliser notre formulaire de contact

(31) Test de Bechdel pour une meilleure représentation des genres

En 2016, le site Polygraph a publié les résultats d’une étude portant sur l’évaluation du caractère potentiellement sexiste de 4000 films, sortis durant les 20 dernières années. Pour cela, ils ont utilisé le test de Bechdel, dont le nom vient de la déssinatrice Alison BECHDEL. Ce travail nécessite une quantité de travail considérable si elle doit être réalisée par les humains : heures de visionnage, prises de notes détaillées pour une évaluation la plus objective possible … Les résultats sont accessibles sur bechdeltest.com, plateforme de crowdsourcing. Aujourd’hui, plus de 10000 films ont été évalués.

Pour faciliter ce travail, l’association Data For Good a proposé un projet en 2021 pour automatiser cette évaluation par l’IA. Cela pose différentes questions, comme la segmentation de vidéo, l’analyse de discours. Chloé DAUDIER nous explique les enjeux des tests des IA pré-entrainées et l’impact d’un tel projet sur l’avenir de la représentation des femmes dans les films.

À propos de l’invité

Chloé Daudier, est Ingénieure en Biologie Informatique et modélisation. Elle a fondé en Août 2020 l’exploratoire qui se veut être un incubateur de la culture Open-science. Aujourd’hui elle est CEO d’Equilys, société pour générer des solutions pour l’égalité femmes/hommes.

Notes de l’épisode

Pour en savoir un peu plus sur l’Exploratoire, n’hésitez pas à visiter leur site web. Vous y découvrirez les différents projets incubés.

Quelques ressources sur BechdelIA 

Pour (ré)écouter l’épisode de Chloé sur le fonctionnement de l’ouïe c’est par ici.

Retrouvez nous sur Facebook, Twitter ou LinkedIn pour continuer la discussion.

Si vous avez envie d’en savoir plus sur les applications intelligentes, abonnez vous à ce podcast sur Apple Podcasts, Google Podcasts ou sur votre plateforme d’écoute habituelle. Laissez-nous votre avis, c’est le meilleur moyen de nous soutenir et que d’autres personnes le découvrent plus facilement.

N’hésitez pas à partager ce podcast avec votre entourage, on y gagne tous à avoir des clés de compréhension sur les applications intelligentes qui font de plus en partie de notre quotidien sans qu’on ne s’en rende toujours compte.

Pour participer au podcast, nous suggérer des intervenants ou nous poser des questions, vous pouvez utiliser notre formulaire de contact

Saison 4

(30) Les courants marins au coeur de notre équilibre

Selon l’Observatoire du littoral (Insee), plus de 60% de la population mondiale vit dans la zone côtière. Analyser les courants marins est important pour protéger la population vivant près des littoraux. Ces études permettent par exemple de générer des alertes pour se mettre à l’abri en cas de catastrophes naturelles tsunami, les cyclones … Les mouvements marins servent également à évaluer l’impact de la propagation des déchets sur l’écosystème marin.

À propos de l’invité

Stéphanie reçoit Ronan Fablet afin de nous aider à comprendre comment on peut simuler les courants marins et l’écosystème. Il est professeur à  L’École nationale supérieure Mines-Télécom Atlantique Bretagne Pays de la Loire (IMT Atlantique). Après une école d’ingénieur en Aéronautiques (SUPAERO), il a fait une très de doctorat dans le traitement du signal et télécommunications. Il est également impliqué dans des missions éducatives pour sensibiliser les collégiens et lycéens aux problèmes de l’océan. 

Notes de l’épisode

Vous pouvez retrouver l’ensemble des travaux de recherche de Ronan Fablet ici.

Retrouvez nous sur Facebook, Twitter ou LinkedIn pour continuer la discussion.

Si vous avez envie d’en savoir plus sur les applications intelligentes, abonnez vous à ce podcast sur Apple Podcasts, Google Podcasts ou sur votre plateforme d’écoute habituelle. Laissez-nous votre avis, c’est le meilleur moyen de nous soutenir et que d’autres personnes le découvrent plus facilement.

N’hésitez pas à partager ce podcast avec votre entourage, on y gagne tous à avoir des clés de compréhension sur les applications intelligentes qui font de plus en partie de notre quotidien sans qu’on ne s’en rende toujours compte.

Pour participer au podcast, nous suggérer des intervenants ou nous poser des questions, vous pouvez utiliser notre formulaire de contact

Saison 4

(29) Micro mais très polluants !

La pollution chimique des eaux est très souvent due aux activités industrielles ou agricoles. Des particules de pesticides utilisés dans l’agriculture, des rejets d’automobiles ou d’avions, sont transportées par les vents ou les eaux souterraines, les rivières. D’après les informations du site planetoscope, selon l’Unesco, chaque année, de 300 milliards à 500 milliards de kilos de métaux lourds, boues toxiques, solvants, et autres déchets dangereux sont déversés dans les mers par les industriels du monde entier. Cela représente en moyenne 12 700 kilos de polluants chaque seconde qui viennent infecter les eaux.

À propos des invités

Pour cet épisode, consacré à une solution développée par la société française Viewpoint, Syntyche reçoit Alexandre Decamps et George Ruck. Alexandre Decamps, qu’écotoxicologue, était Directeur Marché Environnement au sein de la société Viewpoint qui développe la solution ToxMate

Gorge Ruck quant à lui est spécialiste du traitement de données et effectue des recherche sur la bio-surveillance de l’eau au sein de ViewPoint.

Notes de l’épisode

Le Toxmate dont nous avons parlé dans l’emission est présenté dans cette vidéo.

Retrouvez nous sur Facebook, Twitter ou LinkedIn pour continuer la discussion.

Si vous avez envie d’en savoir plus sur les applications intelligentes, abonnez vous à ce podcast sur Apple Podcasts, Google Podcasts ou sur votre plateforme d’écoute habituelle. Laissez-nous votre avis, c’est le meilleur moyen de nous soutenir et que d’autres personnes le découvrent plus facilement.

N’hésitez pas à partager ce podcast avec votre entourage, on y gagne tous à avoir des clés de compréhension sur les applications intelligentes qui font de plus en partie de notre quotidien sans qu’on ne s’en rende toujours compte.

Pour participer au podcast, nous suggérer des intervenants ou nous poser des questions, vous pouvez utiliser notre formulaire de contact